Conseil pour rire n°1 : Tout le monde a de l’humour !

J’attends tous les jours ou même au début de mes formations : « Moi, je n’ai pas d’humour» ou encore « On vient sur terre avec ou sans humour, c’est génétique », « L’humour, certains en sont dépourvus ! », « Il faut être comédien pour avoir de l’humour »…En écoutant ces fables, mes oreilles se marrent, car tout le monde a de l’humour ! J’en donnerai presque ma tête à couper (mais pas trop souvent car j’y tiens à ma tête !).

Le manque d’humour : une histoire d’éducation

Bien sûr, à l’image de notre patrimoine santé, de nos aptitudes pratiques, sensorielles… On ne naît pas tous  égaux. Il en est de même dans le domaine de l’humour ! Une éducation rigide, voire tyrannique, peut entraîner un certain mal-être, de l’anxiété… L’enfant, donc le futur adulte, développe un certain type de comportement. Il devient soit sérieux, renfermé… ou rigolo ! L’humour devient alors une arme (pacifique) de communication ou un signe de bien-être et de confiance en soi.

Concrètement, lâcher-prise et oser !

Il y a aussi nos affirmations négatives, cachées dans un recoin de notre cerveau, qui nous gâchent la vie. Celles qui nous polluent de 7h à 24h et qui tuent nos zygomatiques. J’ai en mémoire un chef d’entreprise d’une PME venu à l’une de mes formations. Dès son arrivée, il me dit : « vous savez, je viens pour faire plaisir à ma femme. Je n’ai pas d’humour… ». Oh miracle, trois heures après, il m’aurait presque embrassé. Il me dit avec des larmes (de joie !) : « merci, vous m’avez révélé que j’ai de l’humour ! ». Loin de moi, d’être un mage ou un sorcier, le travail, c’est ce monsieur, qui l’avait fait. Bon ok, mon ego me marmonne que je l’avais un peu aidé par des jeux et des exercices. Cependant, concrètement, il avait lâché prise. Il avait osé sortir sa langue fantaisiste, créer des bons mots, des gestes… et révéler à tous sa créativité.

Trop angoissés par le réel pour en plaisanter

La santé mentale est synonyme de l’expression de l’humour. « La palme du manque d’humour revient aux schizophrènes, trop angoissés par le réel pour en plaisanter. Rien ne peut les dévier de leur idée fixe qui est de détenir la vérité absolue, raison pour laquelle le monde extérieur les persécute (croient-ils!). Les dictateurs et presque tous paranoïaques n’en ont guère non plus… ». Cette expression sous-entend une fragilité du moi.

Une écoute de l’autre et de son environnement aide avoir de l’humour

D’autre part, comme l’indique Lionel Bellenger dans le magazine L’Usine nouvelle : « Les gens qui ont de l’humour ont un point commun : ils fonctionnent comme des radars, ils écoutent beaucoup, ont une grande sensibilité à ce qui se passe autour d’eux… »

Comment réussir à avoir de l’humour

On peut affirmer, sans trop se tromper, que OUI tout le monde a de l’humour à plus ou moins grande dose. L’une des grandes  différences réside dans le fait que des individus positifs travaillent leur potentiel de bonne humeur. Tandis que les « fainéants de la vie » ou les déprimés sombrent dans la résignation. Selon le camp que l’on choisit, on déploie cet art de vivre ! C’est simple, il suffit d’oser, de lâcher-prise (donner un grand coup de pied à votre mental !), d’être à l’écoute de l’autre (à 200 %) pour répliquer par une boutade…

Alors au boulot… pour vous marrer !!!

Pour en savourer plus

Une émission de RTL : Avons-nous tous le sens de l’humour ?

Cinq livres pour rire proposés par le journal : Le Parisien

Ou dans votre entreprise pour une formation en intra.

Pour en savoir plus : https://www.humour-au-travail.fr/